Job Opportunities

Le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH) RECRUTE – CONSEILLÈRE PRINCIPALE POUR LA PROTECTION DES FEMMES

Le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH) RECRUTE – CONSEILLÈRE PRINCIPALE POUR LA PROTECTION DES FEMMES.

Informations sur l’Emploi

  • Titre du Poste : CONSEILLÈRE PRINCIPALE POUR LA PROTECTION DES FEMMES
  • Niveau Requis : Master
  • Année d’Expérience Requise : 3 ans
  • Lieu du Travail : République Démocratique du Congo
  • Date de Soumission : 19/01/2023

Description de l’Emploi

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) est la principale entité des Nations Unies en matière de droits de l’homme.

Organisation. Paramétrage et création de rapports

Ce poste est à pourvoir au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), au sein du Bureau conjoint des droits de l’homme (BCNUDH) à Kinshasa. Sous la direction générale du Chef de la Mission, le titulaire fait rapport au Directeur du Bureau conjoint des droits de l’homme.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, la Conseillère principale pour la protection des femmes sera chargée de s’acquitter des tâches suivantes:

• Diriger la mise en œuvre des résolutions 1820 (2008), 1888 (2009), 1960 (2010), 2106 (2013), 2242 (2015), 2331 (2016) et 2467 (2019) du Conseil de sécurité sur la violence sexuelle liée aux conflits et intégrer les perspectives de violence sexuelle liées aux conflits au sein du Bureau d’appui à la protection civile et dans le travail de toutes les composantes de la mission.

• Fournir des conseils et un appui aux homologues gouvernementaux et non gouvernementaux en collaboration avec les homologues concernés de la mission et des Nations Unies, et favoriser des partenariats de travail étroits avec toutes les parties prenantes des Nations Unies, y compris l’équipe de pays des Nations Unies.

• Fournir des conseils et un appui aux partenaires et entités gouvernementaux, y compris les FARDC, la PNC, le Bureau du Représentant personnel du Président sur la violence sexuelle et le recrutement d’enfants; la Commission sénatoriale sur la violence sexuelle, ainsi que les ministères concernés pour mettre en œuvre les cadres pertinents pour lutter contre la violence sexuelle liée aux conflits.

• Assurer l’intégration des perspectives de violence sexuelle liées aux conflits dans les travaux de l’équipe de pays des Nations Unies et de la mission, y compris, mais sans s’y limiter, dans la coordination, l’élaboration et la prestation de formations pour les composantes militaire, policière et civile.

• Conseiller le Représentant spécial du Secrétaire général et les hauts responsables de la mission sur l’intégration des considérations relatives à la violence sexuelle liée au conflit dans le plan de mise en œuvre, les orientations et les activités opérationnelles de la mission, ainsi que sur les efforts visant à engager un dialogue avec les parties étatiques et non étatiques par le biais de la mise en œuvre du Cadre de coopération entre le Gouvernement de la RDC et les Nations Unies sur la prévention et la réponse à la violence sexuelle dans les conflits.

• Fournir des orientations sur le programme de lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits aux entités du système des Nations Unies, selon que de besoin.

• Établir, convoquer et coordonner le programme et les activités du Groupe de travail des Nations Unies sur la violence sexuelle liée aux conflits au niveau des pays et assurer la cohérence des décisions prises par ses membres, y compris en ce qui concerne le groupe de protection et le sous-groupe de la violence sexiste, sous la direction du Directeur du BCNUDH.

• Veiller à ce que les membres du Groupe de travail reçoivent un appui dans leurs responsabilités en matière d’analyse, d’établissement de rapports et de programmes, notamment en ce qui concerne les arrangements en matière de suivi, d’analyse et d’établissement de rapports (MARA) en vertu de la résolution 1960 (2010) du Conseil de sécurité.

• Coordonner la mise en œuvre des arrangements de suivi, d’établissement de rapports et d’analyse sur la violence sexuelle liée aux conflits en étroite collaboration avec d’autres processus d’établissement de rapports tels que le mécanisme de suivi et de communication de l’information sur la protection de l’enfance et coordonner la préparation des rapports et autres produits d’information requis au titre du MARA.

• Appuyer la mise en œuvre d’une stratégie à l’échelle de la mission pour lutter contre la violence sexuelle liée au conflit ; En coordination avec les composantes mission et équipe de pays des Nations Unies, et en collaboration avec le Gouvernement, les ONG et les donateurs, promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies globales pour mettre en œuvre le Cadre de coopération entre le Gouvernement de la RDC et les Nations Unies sur la prévention et la réponse à la violence sexuelle dans les conflits, y compris le plaidoyer et la CAPACdes stratégies de renforcement de la pauvreté, pour lutter contre la violence sexuelle et sexiste et la violence sexuelle liée aux conflits, qui reconnaissent et promeuvent l’appropriation nationale.

• Promouvoir une plus grande cohérence et coordination de la mission avec les entités des Nations Unies en réponse à la violence sexuelle liée au conflit.

• Veiller à ce que les préoccupations relatives à la violence sexuelle liée aux conflits soient prises en compte dans les cadres stratégiques intégrés, les cadres de budgétisation axée sur les résultats et autres documents de planification stratégique.

• Fournir l’appui nécessaire au Directeur du BCNUDH afin de renforcer et de renforcer la coordination et la coopération avec la communauté des donateurs, les organismes intergouvernementaux et les organisations régionales en réponse à la violence sexuelle liée au conflit.

• Assurer la coordination et l’orientation techniques et la supervision de la gestion de l’équipe de conseillers en protection des femmes, en assurant un lien entre les opérations, l’orientation stratégique et les résultats, y compris dans son plan de travail axé sur les résultats.

• Travailler en étroite collaboration avec le Directeur du BCNUDH pour élaborer un plan de travail qui traite de la violence sexuelle liée au conflit, et élaborer collectivement des procédures pour la coopération efficace de la mission afin d’intégrer les perspectives de violence sexuelle liées au conflit dans les responsabilités respectives.

• Assurer un échange d’informations régulier et approprié au niveau de la mission sur les développements de la violence sexuelle liée au conflit, et avec le bureau du SRSV-SVC; Mettre en œuvre les responsabilités conformément à la Note d’orientation provisoire de la Campagne des Nations Unies contre la violence sexuelle en temps de conflit / RSSG-SVC, et à d’autres directives et politiques pertinentes des Nations Unies.

• S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.

Competencies

PROFESSIONALISM: In depth knowledge of international human rights and humanitarian legal frameworks, international relations, protection of civilians, gender/SGBV, and relevant Security Council resolutions and mandates in conflict and post conflict settings; Knowledge of conflict-related sexual violence issues; Ability to establish and maintain effective partnerships with relevant stakeholders to further the mandate of the organization, and to strategically advise and advocate for the integration of conflict-related sexual violence considerations in various fora; Ability to advise high level officials and to undertake dialogue with parties to armed conflict; Ability to demonstrate independent judgement and discretion in advising on and handling sensitive information; Ability to advise senior management and other senior officials; Conceptual and strategic ability to analyse and evaluate critical matters and assess their impact on the protection of civilians from conflict related sexual violence. Shows pride in work and in achievements; demonstrates professional competence and mastery of subject matter; is conscientious and efficient in meeting commitments, observing deadlines and achieving results; is motivated by professional rather than personal concerns; shows persistence when faced with difficult problems or challenges; remains calm in stressful situations; Takes responsibility for incorporating gender perspectives and ensuring the equal participation of women and men in all areas of work; demonstrates knowledge of strategies and commitment to the goal of gender balance in staffing.

PLANNING AND ORGANIZING: Develops clear goals that are consistent with agreed strategies; identifies priority activities and assignments; adjusts priorities as required; allocates appropriate amount of time and resources for completing work; foresees risks and allows for contingencies when planning; monitors and adjusts plans and actions as necessary; uses time
efficiently.

TEAMWORK: Works collaboratively with colleagues to achieve organizational goals; Solicits input by genuinely valuing others’ ideas and expertise; Is willing to learn from others; Places team agenda before personal agenda; Supports and acts in accordance with final group decision, even when such decisions may not entirely reflect own position; Shares credit for team accomplishments and accepts joint responsibility for team shortcomings.

MANAGING PERFORMANCE: Delegates the appropriate responsibility, accountability and decision-making authority; Makes sure that roles, responsibilities and reporting lines are clear to each staff member; Accurately judges the amount of time and resources needed to accomplish a task and matches task to skills; Monitors progress against milestones and deadlines; Regularly discusses performance and provides feedback and coaching to staff; Encourages risk-taking and supports creativity and initiative; Actively supports the development and career aspirations of staff; Appraises performance fairly.

JUDGEMENT/ DECISION-MAKING: Identifies the key issues in a complex situation, and comes to the heart of the problem quickly; Gathers relevant information before making a decision; Considers positive and negative impacts of decisions prior to making them; Takes decisions with an eye to the impact on others and on the Organization; Proposes a course of action or makes a recommendation based on all available information; Checks assumptions against facts; Determines that the actions proposed will satisfy the expressed and underlying needs for the decision; Makes tough decisions when necessary.

Education

Advanced university degree (Master’s degree or equivalent degree) in social sciences, political science, law, international relations, development studies, or a related field. A first level university degree in combination with two additional years of qualifying work experience may be accepted in lieu of the advanced university degree.

Work Experience

A minimum of ten (10) years of progressively responsible experience in human rights, protection of civilians, gender, humanitarian affairs, political affairs or a related area is required.

A minimum of three (3) years of experience working in a conflict or post-conflict setting, is required.

Experience supporting or facilitating multi-stakeholder policy and/or advocacy processes at the national level, is required.

Experience engaging with and advising senior host Government officials is desirable.

Supervisory experience is desirable.

Experience working in, or in support of, a field operation of the United Nations Common System or a comparable international organization, is desirable.

Experience in two or more of the following areas: human rights, protection of civilians, gender, humanitarian affairs, political affairs or a related area, in a conflict or post-conflict setting at a UN Field Office or in a similar multi-lateral or non-governmental organization, is desirable.

Languages

English and French are the working languages of the United Nations Secretariat. For the position advertised, fluency in English and French is required.

Assessment

Evaluation of qualified candidates may include an assessment exercise which may be followed by competency-based interview.

Special Notice

THIS POSITION IS TEMPORARILY AVAILABLE UNTIL 30 JUNE 2023, WITH POSSIBILITY OF EXTENSION – SUBJECT TO AVAILABILITY OF FUNDS.

• If the selected candidate is a staff member from the United Nations Secretariat, the selection will be administered as a temporary assignment.

• While this temporary assignment may provide the successful applicant with an opportunity to gain new work experience, the selection for this position is for a limited period and has no bearing on the future incumbency of the post.

• Subject to the funding source of the position, the eligibility for this temporary job opening may be limited to candidates based at the duty station.

• This temporary job opening may be limited to “internal candidates,” who have been recruited through a competitive examination administered according to staff rule 4.16 or staff selection process including the review of a central review body established according to staff rule 4.15.

• Staff members of the United Nations common system organizations who will reach the mandatory age of separation or retirement within the duration of the current temporary need period are not eligible to apply. Submitting an application or selection for the current temporary job opening does not delay or increase the mandatory age of separation.

• Retirees above the mandatory age of separation who wish to be considered for the current temporary job opening must indicate the reason for their last separation as « retirement. » Such retirees shall not be employed by the Organization, unless (a) the operational requirements of the Organization cannot be met by staff members who are qualified and available to perform the required functions; and (b) the proposed employment would not adversely affect the career development or redeployment opportunities of other staff members and represents both a cost-effective and operationally sound solution to meet the needs of the service.

At the United Nations, the paramount consideration in the recruitment and employment of staff is the necessity of securing the highest standards of efficiency, competence and integrity. All employment decisions are made on the basis of qualifications and organizational needs. The United Nations is committed to creating a diverse and inclusive environment of mutual respect. The United Nations recruits and employs staff regardless of gender identity, sexual orientation, race, religious, cultural and ethnic backgrounds or disabilities. Reasonable accommodation for applicants with disabilities may be provided to support participation in the recruitment process when requested and indicated in the application.

United Nations Considerations

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel est la nécessité d’assurer les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Les candidats ne seront pas considérés pour un emploi aux Nations Unies s’ils ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, de l’exploitation sexuelle, des abus sexuels ou du harcèlement sexuel, ou s’il existe des motifs raisonnables de croire qu’ils ont été impliqués dans la commission de l’un de ces actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne tout abus ou tentative d’abus d’une situation de vulnérabilité, d’un pouvoir différentiel ou d’une confiance à des fins sexuelles, y compris, mais sans s’y limiter, le fait de tirer un profit pécuniaire, social ou politique de l’exploitation sexuelle d’autrui. L’expression « abus sexuel » désigne l’intrusion physique réelle ou menaçante de nature sexuelle, que ce soit par la force ou dans des conditions inégales ou coercitives. L’expression « harcèlement sexuel » désigne tout comportement importun de nature sexuelle dont on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’il offense ou humilie ou soit perçu comme tel, lorsque ce comportement entrave le travail, devient une condition d’emploi ou crée un environnement de travail intimidant, hostile ou offensant, et lorsque la gravité de la conduite justifie la cessation de la relation de travail de l’auteur. Les candidats qui ont commis des crimes autres que des infractions mineures au code de la route ne peuvent pas être considérés pour un emploi.

Il sera dûment tenu compte de l’importance d’un recrutement géographique aussi large que possible. L’Organisation des Nations Unies n’impose aucune restriction à l’éligibilité des hommes et des femmes à la participation, à quelque titre que ce soit et dans des conditions d’égalité, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l’ONU est un environnement non-fumeur.

La considération dominante dans la nomination, le transfert ou la promotion du personnel est la nécessité d’assurer les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Lorsqu’ils acceptent une offre d’engagement, les fonctionnaires de l’Organisation des Nations Unies sont soumis à l’autorité du Secrétaire général et sont affectés par lui à toute activité ou à tout bureau de l’Organisation conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires recrutés sur le plan international sont tenus de changer périodiquement pour exercer de nouvelles fonctions dans un lieu d’affectation ou entre eux, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à suivre attentivement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne, inspira. Pour obtenir des conseils plus détaillés, les candidats peuvent consulter le Manuel à l’intention du candidat, accessible en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » dans le coin supérieur droit de la page d’accueil du titulaire du compte Inspira.

L’évaluation des candidats sera effectuée sur la base des informations fournies dans la candidature conformément aux critères d’évaluation de l’avis de vacance de poste et aux législations internes applicables de l’Organisation des Nations Unies, y compris la Charte des Nations Unies, les résolutions de l’Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratifs et les directives. Les candidats doivent fournir des informations complètes et exactes relatives à leur profil personnel et à leurs qualifications conformément aux instructions fournies dans inspira pour être pris en compte pour l’offre d’emploi actuelle. Aucun amendement, ajout, suppression, révision ou modification ne peut être apporté aux demandes qui ont été présentées. Les candidats dont la sélection est sérieusement envisagée seront soumis à une vérification des références afin de vérifier les informations fournies dans la demande.

Les offres d’emploi publiées sur le portail des carrières seront supprimées à 23 h 59 (heure de New York) à la date limite.

Aucun frais

L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT (CANDIDATURE, ENTRETIEN D’ENTRETIEN, TRAITEMENT OU FORMATION). L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES NE S’OCCUPE PAS DES INFORMATIONS SUR LES COMPTES BANCAIRES DES DEMANDEURS.

Cliquez ici pour postuler

READ ALSO / VOIR AUSSI  Offre d'emploi: TotalEnergies Canada recrute plusieurs profils

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Prove you are Human − two = three

Back to top button

Adblock Detected

Hello dear visitor, it seems you are using an Adblocker. Please, to allow us to raise the necessary funds to keep this website running, we will appreciate it if you disable your Adblocker.